Joueuses


Anne-Angèle

 

ANNE-ANGELE 

TCHOUMBA

 

A lire, l'article du Progrès du 17 décembre 2009 sur Anne-Angèle :

 

Elle a tout d'une grande !

 

 

Arrivée l'été dernier à l'AS Villeurbanne, Anne-Angèle Tchoumba a un très bel avenir devant elle

 

 

Seulement trois saisons de basket organisé auront permis à Anne-Angèle Tchoumba (23 ans, 1.85m) de fréquenter les parquets du championnat de France féminin. Un réel exploit pour cette Parisienne de naissance qui découvre donc le basket à l'âge de quinze ans au « Paris basket 18 », un club fondé en 2001.

« Je voulais faire du volley mais des problèmes aux genoux m'ont contrainte à me diriger vers le basket ». Trois années en cadettes «région» ponctuées de performances régulières prouvent qu'elle peut s'exprimer plus haut.

Joueuse majeure dès son arrivée à Rennes en Nationale 2, son ascension est fulgurante. Le club breton gravit un échelon deux années plus tard (NF1) avec dans ses rangs Anne-Angèle qui continue à progresser. « J'ai beaucoup travaillé là-bas. Je faisais du travail spécifique qui m'a beaucoup servi » assure-t-elle. Le départ à Mondeville suit une logique de progression.

A l'entraînement avec les pros, elle joue en Nationale 2 et effectue des bouts de match en Ligue Féminine. Pourtant, l'intégration est difficile. «Il n'y avait que des jeunes. Ca m'a permis de côtoyer le monde professionnel et de me rendre compte que ce n'était pas une vie pour moi» déclare cette étudiante en «Langues Etrangères Appliquées». Sans regrets, elle rejoint donc l'été dernier l'AS Villeurbanne. « J'ai été séduite par le projet. Je voulais me relancer, malgré des propositions en nationale 1, avoir du temps de jeu et puis la perspective de monter avec le club est intéressante » souligne-t-elle.

Poste «4» (ailière forte) Anne-Angèle a assurément un bel avenir devant elle. «Elle a une bonne marge de progression et pourrait être injouable» selon Jean-Pierre Morateur, l'entraîneur d'une ASV qui pointe à la deuxième place du classement avec Marseille (11 victoires et 3 défaites).

« Elle doit gagner en dureté, en agressivité et plus jouer sur sa puissance physique ». Pourtant ses dix-huit points et neuf rebonds de moyenne pour une évaluation globale de 25 en font déjà une joueuse d'impact à ce niveau. « Alexandra Ilvovskaya et Anne Angèle forment une paire très différente par rapport à l'année dernière (Anna Achou et Ketty Jolo). Leur apport offensif est bien plus important mais elles affichent moins de dureté en défense » remarque le coach villeurbannais.

«Les dirigeants sont très satisfaits d'elle, sur et en dehors du terrain. Elle s'est très bien intégrée» déclare Lionel Sorlut, président d'une ASV ambitieuse. «L'objectif est au minimum les playoffs mais également la montée. Nous sommes dans la deuxième année de notre projet qui porte sur trois ans et qui comprend une année en NF1».

«Je trouve que l'équipe n'a pas encore trouvé ses marques, elle se met toute seule en difficulté. Je ne sais pas si les joueuses ont conscience des enjeux. La jeunesse de l'équipe peut-être une explication à ce souci» dissèque le président villeurbannais. Le calendrier de l'ASV lors des matches retour semble très favorable avec la réception de tous ses concurrents directs pour les playoffs.

«Il est effectivement intéressant mais il faut rester prudent. Nous n'avons écrasé personne, il faudra éviter les non-matches comme à Venelles» précise Jean-Pierre Morateur.

Mais dès samedi, se profile un match particulier: le derby face au FC Lyon. «Il va y avoir beaucoup de monde et nous n'avons pas le droit à l'erreur. Il faut absolument gagner» annonce Anne-Angèle. Six jours avant Noël le basket féminin lyonnais ne pouvait rêver affiche plus séduisante!

 


17/12/2009
0 Poster un commentaire

Alexandra

 

ALEXANDRA ILVOVSKAYA

 

 

Peux-tu te présenter ?

 

Alexandra Ilvovskaya  19ans 1m86

1ere année de licence en staps

 

Dans quelle équipe joues tu et depuis combien de temps es tu a l’ASV ?

 

Je joue en Equipe Première et je suis arrivée cette année.

 

Quel est ton parcours de basketteuse ?

 

De poussine à cadette 1ere année à BLMA

2006/2007 Cadette France 2eme Division à Castelnau Basket Club

2007/2009 National II Istres Basket

 

Quel est ton plus beau souvenir de basket ?

 

J'en  est pas encore eu...

 

Quel sportif ou équipe admires tu le plus ?

 

L'effectif du SPARTAK de Moscou

 

Quel est ton plat préféré ?

 

j'aime de tout, mais surtout la pizza!!

 

As-tu un film ou une émission que tu ne raterais pour rien au monde.

 

Desperate Housewises

Les Frères scott

Love and Basketball... enfin beaucoup trop

 

Quel genre de musique y a-t-il dans ton baladeur ?

 

RnB,dance hall, un peu de tout...

 

As-tu un surnom ?

 

Oui, La Russe!!

 


20/09/2009
0 Poster un commentaire

Sarah

 

SARAH BOHY

 

 

A lire, l'article du Progrès du 26 mars 2009 sur Sarah Bohy :

 

Restant sur une magnifique série, les Villeurbannaises rêvent de la Nationale 1 et de Bercy !

Arrivée l'été dernier en provenance de Roquebrune, Sarah Bohy a retrouvé le sourire après une entame difficile. L'AS Villeurbanne également !

Mais où s'arrêteront-elles ? Vainqueurs samedi dernier du Smuc (89-57 mais 15-0 après cinq minutes de jeu et 35-12 à la fin du premier quart-temps !) à l'occasion des huitièmes de finale du « Trophée coupe de France » (1), les filles de l'AS Villeurbanne ont remporté leur septième victoire consécutive (six en championnat, une en coupe), la dixième, en douze sorties, seules Challes (Ligue, coupe de France, 44-75) et Lyon (82-85) ayant réussi à disposer des filles de Jean-Pierre Morateur depuis trois mois et demi.

« Plus grand-monde ne misait sur nous et finalement nous ne sommes pas si mal ! Alors, certes, ça va être dur. Mais aujourd'hui, tout est possible » souligne Sarah Bohy, « arrière-ailière » d'une AS Villeurbanne (18-5) encore en course sur deux tableaux et surtout toujours en vie dans un championnat qui la verra disputer un véritable huitième de finale le 11 avril prochain dans la salle de Charnay-et-Mâcon (18-5).

« J'avoue que je me suis posé des questions après nos deux sévères défaites, lors des trois premières journées, à Furdenheim (77-97) et Lyon (56-88). Je me suis dit que la saison risquait d'être longue...» ajoute cette Niçoise de vingt-deux ans qui quitta pour la première fois « sa » Côte d'Azur l'été dernier.

« Je venais de faire deux saisons à Roquebrune où la plupart des filles de l'équipe 1 sont parties. Comme j'avais déjà joué dans tous les clubs de la région, je l'ai quittée. Ce fut un gros coup de poker » ajoute cette ancienne sociétaire du centre de formation d'Aix-en-Provence, qui opta, à la fin de la période des mutations, pour l'ASV alors qu'elle ne connaissait ni le coach (Jean-Pierre Morateur) ni le club.

« Marine (Réolid, qu'elle avait cotoyée à Aix) m'a donné des renseignements mais les mois d'octobre, novembre et décembre ont été très difficiles. Le soleil et les palmiers me manquaient, à tel point que je redescendais tous les dimanches pour remonter le lundi ! Maintenant, ça va un peu mieux...» ajoute cette joueuse qui manque de régularité, possède un caractère bien trempé et est capable de signer de jolis cartons (27 points à 5/10 à trois points à Aubervilliers), 22 points (à 0/7 à trois points !) samedi dernier contre Marseille.

« Elle est très rapide, est la reine de l'anticipation en contre-attaque et est capable de grosses séries à trois points. Ses points faibles ? Sa main gauche, sa défense... et sa faculté à « sortir » des entraînements » note son coach, qui se félicite de l'apport de sa deuxième scoreuse, qu'il compte bien conserver la saison prochaine.

En attendant, Sarah Bohy rêve d'une montée et de Bercy... «Tout est possible ! Nous avons moins de blessées et nous disons que nous sommes capables d'aller très loin avec ce groupe qui s'entend bien et qui a beaucoup d'atouts » prévient cette jeune fille qui travaille sur la plage de la « Promenade des Anglais » l'été en tant que « Sauveteuse en mer » et envisage de devenir pompier professionnel.

Rencontrer de nouveau Lyon ? « Ce serait génial ! » répond Sarah, qui ne comprend pas que les deux clubs n'aient pas encore fusionné. « C'est n'importe quoi, ridicule ! Les joueuses sont très amies mais les dirigeants n'arrêtent pas de se critiquer...»

A bon entendeur...

 

Luc Paganon

 


26/03/2009
0 Poster un commentaire

Anna

 

ANNA ACHOU

 

 

Peux-tu te présenter ?

 

Anna ACHOU, 27 ans, 1m81. Je suis conseillère financier.

 

Dans quelle équipe joues tu et depuis combien de temps es tu a l’ASV ?

 

Je joue en équipe Une. Je suis revenu au club depuis la saison 2004-2005, mais j’ai joué dans les catégories benjamines et Minimes de l’ASV.

 

Quel est ton parcours de basketteuse ?

 

J’ai joué à Meyzieu pendant 5 ans, à l’ALGM, 1 an, au SLUC de Nancy pendant 2 ans et à l’ASV depuis 4 ans.

 

J’ai  été également médaillé de bronze au championnat d’Europe Cadettes.

 

Quel est ton plus beau souvenir de basket ?

 

C’est la montée en N1 avec Villeurbanne, on avait un super groupe.

Mais ma plus grande fierté a été de porter le maillot tricolore.

 

Quel sportif ou équipe admires tu le plus ?

 

Personne.

 

Quel est ton plat préféré ?

 

Un bon gratin dauphinois et un magret de canard fondant, c’est un délice !

 

As-tu un film ou une émission que tu ne raterais pour rien au monde.

 

Oui, c’est une série américaine : « Ma famille d’abord »

 

Quel genre de musique y a-t-il dans ton baladeur ?

 

Du zouk, du ragga, du dancehall, de la musique française.

En fait, j’écoute de tout, mais j’adore surtout … Pink.

 

As-tu un surnom ?

 

Généralement, mes amis, m’appellent CHOUCHOU.

 

 

 


19/03/2009
0 Poster un commentaire

Corina

 

CORINA OKAMBA

 

 

Peux-tu te présenter ?

 

Corina OKAMBA, 19 ans, 1m85. Je suis en deuxième année DUT technique de Commercialisation.

 

Dans quelle équipe joues tu et depuis combien de temps es tu a l'ASV ?

 

Je joue en équipe première et je suis arrivé a l'ASV, cette année.

 

Quel est ton parcours de basketteuse ?

 

De 2003 à 2004 : Pole espoir de Voiron.

De 2004 à 2005 : Centre de Formation de Tarbes.

De 2005 à 2008 : Centre de Formation de l'USVO.

De 2008 à 2009 : ASV

 

J'ai fait également des Stages Nationaux en équipes cadettes.

 

Quel est ton plus beau souvenir de basket ?

 

C'est les titres de Championne de France et vainqueur de la Coupe de France pendant la saison 2006-2007 avec l'USVO.

 

Quel sportif ou équipe admires tu le plus ?

 

Personne en particulier …

 

Quel est ton plat préféré ?

 

Les plats de mon pays !

 

As-tu un film ou une émission que tu ne raterais pour rien au monde.

 

Oui … « plus belle la vie »

 

Quel genre de musique y a-t-il dans ton baladeur ?

 

Il y a de la House, du RnB, du coupé décalé, du zouk, et du dancehall.

 

As-tu un surnom ?

 

OUI ………… J  

 

 

 


17/03/2009
0 Poster un commentaire